Quel lien entre un fishstick et un migrant noyé?

Dans un récent article nous pointions du doigt la schizophrénie de la commission qui d’une main finance des programmes d’aide au développement en Afrique et de l’autre détruit son tissu économique rural en subsidiant massivement les exportations agricoles via la P.A.C. Nous démontrions comment la politique agricole de U.E. pousse sur la route de la migration les populations locales ne trouvant plus de débouchés à leurs produits plus chers que ceux issus du complexe industriel Européen.

La politique agricole commune n’est pas la seule en cause. Les accords de pêche dits “durables” entre l’U.E. et une série d’états de l’Afrique de l’Ouest comportent les ingrédients de la même catastrophe économique et humaine. Greenpeace a par exemple dénoncé répétitivement les accords entre l’U.E. et la Mauritanie ou encore ceux avec  le Sénégal. Ceux-ci permettent aux chalutiers Européens de venir en toute tranquillité piller les réserves de poissons dans les eaux territoriales de ces pays. Ils entrent ainsi en concurrence avec les pêcheurs locaux qui ont bien du mal à lutter contre ces géants qui tiennent plus de l’usine flottante que de la barque de pêcheur. En effet un seul bateau Européen peut en un jour pêcher l’équivalent de ce que 56 bateaux locaux pêchent en un an! Je vous laisse deviner dans quelle direction iront les pêcheurs une fois que leurs filets seront vides.

Alors la prochaine fois que vous vous demanderez comment empêcher ces pauvres gens de se noyer ou (selon votre orientation) comment arrêter cette déferlante, regardez plutôt le fishstick dans votre assiette.

 

Crédit Photos: Pixabay et Wikimedia (Creative Common)

Comments

comments

One Reply to “Quel lien entre un fishstick et un migrant noyé?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *