L’incroyable percée du communisme Suisse

Quand on parle de Suisse, beaucoup pensent chocolat, montres et paradis fiscaux. Le pays est pourtant à l’aube de vivre une véritable révolution des idées.

Tout a commencé en 1986 quand Denis de la Reussille, simple ouvrier, arrive dans la ville du Locle, où a vécu en son temps le célèbre auteur populaire danois Hans Christian Andersen. C’est aussi cette ville que Karl Marx pris en exemple pour théoriser la division du travail dans  « Das Kapital ». A peine arrivé, le jeune Denis rejoint le club de football local et y met une place une nouvelle organisation radicale, couronnée de nombreux succès.

Le stade du "nid d'oiseau", construction Suisse en Chine Communiste. Crédit Photo: Satbir Singh sur Flickr
Le stade du “nid d’oiseau”, construction Suisse en Chine Communiste. Crédit Photo: Satbir Singh
sur Flickr

Doté d’une intelligence politique naturelle, il rentre au Parti Suisse du Travail Ouvrier et Populaire, avec l’ambition de rebâtir le pays depuis la base. Il devient député du Grand Conseil du canton de Neuchâtel et président du Locle. Les résultats ne tardent pas : reprenant confiance en ses moyens la ville entre au patrimoine mondial de l’Unesco. Aujourd’hui, seule 0,2% de la superficie du Locle est composée de surfaces improductives, contre plus de 25% en moyenne dans le pays.

Denis de la Reussille, Par http://www.parlament.ch, Attribution, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=45378769
Denis de la Reussille, Par http://www.parlament.ch, Attribution, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=45378769

En 2015, c’est la consécration, Denis de la Reussile est élu au Parlement suisse. Soutenu tant par le peuple que par les entreprises productives et patriotes, sa réussite est telle que les médias traditionnels tentent de la récupérer en le qualifiant de « pragmatique ».

Une fondue Suisse. Crédit photo: Pedro Cerqueira sur Flickr
Une fondue Suisse. Crédit photo: Pedro Cerqueira sur Flickr

Nul doute que, le cœur bien à gauche, notre camarade Denis souri à grandes dents et regarde droit devant, traçant la ligne inéluctable vers une confédération helvétique véritablement socialiste.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *