Les accords secrets entre Trump Poutine et Le Pen

Mais qu’est donc allée faire Marine Le Pen au Liban? Malgré tous les liens qui unissent ce pays à la France, il s’agit tout de même d’une curieuse destination pour une première rencontre avec un chef d’état étranger. Pourtant, à part une joyeuse histoire de foulard mise en scène pour montrer son intransigeance laïque, l’héritière du Front National français ne semble pas avoir énormément à gagner électoralement à s’afficher tout sourire auprès d’un grand mufti.

Cette visite est en réalité probablement à mettre en rapport avec les récentes manœuvres de la Russie au pays du cèdre. Certaines sources ont émis l’hypothèse que ce voyage a avant tout permis une discrète rencontre avec l’ambassadeur russe loin des caméras et oreilles indiscrètes. On connait depuis longtemps les liens unissant le FN au pouvoir russe, alors pourquoi tant de discrétion? C’est là que l’affaire devient juteuse. Il se chuchote en effet que l’ambassadeur russe était porteur d’un message du nouveau locataire de la maison blanche pour Marine. Il s’agirait ni plus ni moins de discuter de l’organisation du nouvel ordre mondial une fois la présidente élue. Le démantèlement de l’Union Européenne étant évidement le point numéro un de ce nouvel ordre sur lequel les trois parties ont un point vue largement convergeant. Une perspective qui, selon Amnesty International, ne va pas sans rappeler les heures les plus sombres de notre histoire.

Les nouveaux centres du pouvoir mondial (photo: Wikimedia)

Il va sans dire que pour que ce nouvel axe se réalise il faut qu’elle soit élue, ce qui est aujourd’hui très loin d’être fait. Bien qu’en tête dans tous les sondages pour le premier tour des élections présidentielles, la chatelaine de Montretout se heurte en permanence au plafond de verre républicain dans la perspective d’un second tour. Une tendance qui l’avait déjà empêché de remporter la moindre région malgré des scores particulièrement élevés au premier tour.

C’est pourquoi Trump userait de toute sa force sur les réseaux sociaux pour favoriser Marine Le Pen. Ses supporters très organisés auraient créé des milliers de faux profils Facebook afin de répandre de fausses rumeurs sur les opposants de Marine. C’est ainsi que récemment Emmanuel Macron s’est retrouvé à devoir défendre sa vie privée, ou que Benoit Hamon et François Fillon se voient régulièrement nommer “Bilal” ou “Farid” dans de douteux montages à l’accent russe.

Il se pourrait même que le Donald participe au financement de la campagne pour la présidentielle Française. Alors avant de mettre votre bulletin dans l’urne, regardez ce qu’il se passe en Russie, où la population et l’espérance de vie ne cessent de décliner par la mauvaise gestion et les détournements d’un président devenu multi-milliardaire à force de piquer dans la caisse. Ou aux Etats-Unis, ou après avoir promis de “nettoyer le marécage” de la politique, le Donald a joyeusement mis en place le cabinet le plus cleptocratique de l’histoire, tout en dépensent en un mois pour ses frais personnels plus d’argent public que Obama en un an.

 

Mise à jour 6/03, un fidèle lecteur nous signale une erreur botanique. Férus de précision, nous corrigeons.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *