François Fillon s’apprêterait à lancer une souscription pour rembourser les salaires de son épouse et relancer sa campagne

Ce n’est encore qu’un bruit de couloir dans les équipes de campagne du candidat des “Républicains”, mais ça ressemble de plus en plus à un projet concret.

Absurde ? Pas tant que ça. Petit rappel d’un cas similaire qui à touché le même parti (feu UMP) : Suite à sa condamnation pour dépassement des dépenses de campagne électorale, Nicolas Sarkozy avait fait appel aux soutiens de droite au cours d’un Sarkothon pour lui demander de rembourser à sa place les frais liés à la tricherie. La souscription publique fut une totale réussite, et ce à deux niveaux :  Non content de ramener des millions dans les caisses du parti, elle avait permis également de ressouder la “famille” autour d’un projet commun.

Quoi de plus beau qu’une famille réunie ?

 

C’est aujourd’hui une idée similaire qui fait son chemin auprès du candidat de la droite et du centre. Vainqueur sans contestation de la primaire, François Fillon se retrouve aujourd’hui en difficulté pour avoir rémunéré femmes et enfants pendants de nombreuses années, ainsi que pour avoir utilisé des fonds du sénat à des fins personnelles. Autant de pratiques légales, qu’il ne nie pas mais reconnaît être discutable sur le plan moral. Au point de rendre impossible sa campagne.

C’est pourquoi a germé dans son entourage le projet de rembourser les sommes dues à l’État, pour repartir sur de bonnes bases. Pensez-y : un candidat qui avait fait de la probité son cheval de bataille, se retrouverait à la pointe de l’éthique en remboursant de l’argent détourné avant même d’être condamné à le faire. Problème, la somme est légèrement supérieure à un million d’Euro, supérieure au patrimoine du député de Paris, estimé à environ 900 000 Euro, en ce compris son très coquet château dans la Sarthe.

Parmi les projets discutés, une tournée de concerts dans les maisons de retraite

 

La solution ? Faire appel encore une fois à la générosité des électeurs de la droite et du centre pour rembourser le montant. Pensez-y, “si chaque électeur de la primaire donnait 50 centimes d’EUR pour rembourser les montants discutés, on n’en parlerait plus”.

Si le projet est retenu, on devrait entendre d’ici peu parler d’un #Fillonthon ou d’un #Penethon,  pour relancer la campagne du candidat sur de bonnes bases !

Avec quels résultats sur les montants ? Quel impact sur la course à la présidentielle ? Seule la générosité des donateurs nous le dira…

 

Crédit photo: wikimedia commons, European People’s Party et Jeffdaug sur flickr

Comments

comments

One Reply to “François Fillon s’apprêterait à lancer une souscription pour rembourser les salaires de son épouse et relancer sa campagne”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *