Du mythe à la réalité, le monde des startups à travers son champ lexical

IT ou Artisanat, Construction ou HoReCa, tous les secteurs sont touchés par la « hype » de l’entrepreneuriat indépendant. Pourtant, c’est du vent ! Lancer son activité, c’est la galère (et souvent l’échec) assurée. Tout ce que vos meilleurs amis, fondateurs de startup à la mode, vous disent, mérite d’être traduit en langage réel. Petit tour d’horizon de ce que vous entende(re)z fréquemment.

A part quelques entrepreneurs superstars (souvent déjà riches avant de commencer) tous galèrent un max dans leur espace de co-working pour chômeurs en reconversion. Loin de la Silicon Valley, ces « autoentrepreneurs-indépendants » ont développé un champ lexical incontournable pour faire passer leur condition comme le sommet de l’accomplissement professionnel et devenir pour ce qu’ils ne sont pas : Des entrepreneurs visionnaires et innovants visant à rendre le monde meilleur… Petite leçon de langage pour en mettre plein la vue autour de vous.

 

  1. Votre statut

 

“Je suis CEO – Co Founder”

Ce que les gens doivent penser : Tous les matins, vous arrivez vers 10h dans votre bureau aux grandes baies vitrées, sous le regard souriant de vos employés. Votre présence leur donne la motivation nécessaire à se surpasser quotidiennement

La réalité : Vous êtes là depuis le départ de l’aventure, vous ne comptez plus vos heures de travail et êtes bien souvent au bout du rouleau. Mais vous savez que votre rôle de CEO vous donne des responsabilités impossibles à fuir. Sans vous, la société ne tourne plus.

 

………

 

“Je suis CTO – Co Founder”

 

Ce que les gens doivent penser : Vous êtes un peu comme le CEO, mais en version lève-tôt car vous avez sous vos ordres les meilleurs ingénieurs prêts à réaliser sous votre supervisions les technologies indispensables de demain.

La réalité : Vous aussi êtes là depuis le départ de l’aventure et êtes aussi au bout du rouleau. En tant que CTO, vous ne pouvez prendre de vacances ni vous reposer car la majorité des connaissances de la société se trouvent toujours dans votre esprit et cela fait des mois, voire des années que vous vous promettez de prendre un peu de temps pour mettre ça sur papier et vous trouver un successeur.

………

« Je suis full »


Ce que les gens doivent penser :
Vous n’avez pas une minute à accorder à ce partenaire, normal… en tant que CEO d’une société innovante en pleine croissance.

 La réalité : Vous faites patienter votre interlocuteur, mais son horaire sera le vôtre, quoi qu’il arrive. Lui : Celui-ci n’a tout simplement pas envie de vous parler…

………

 

« J’ai quitté le projet à cause d’un désaccord avec mon associé » 

Ce que les gens doivent penser : Vous avez une divergence d’opinion sur la route à tracer pour votre entreprise. Afin de ne pas affecter ses activités, vous avez la sagesse de vous retirer et faire confiance votre partenaire pour mener le projet à bien.

 

La réalité : Votre compte en banque est vide, heureusement vous avez trouvé un job.

 

 

 

  1. Votre société


Mon « Programme de R&D »

Ce que les gens doivent penser : Vous êtes un visionnaire, novateur et vous investissez avant tout dans la qualité. Grâce à votre département de « Recherche & Développement », vous avez toujours un coup d’avance sur la concurrence et vous “savez déjà” de quoi demain sera fait.

La réalité : Il s’agit d’un département fictif que vous utilisez pour justifier les retards que vous avez pris

………

 

« Il faut qu’on travaille ensemble, y’a des synergies à créer » 

Ce que les gens doivent penser : A peine lancé et déjà dans la cours des grands. Votre société n’a pas trois ans et déjà un carnet d’adresse bien rempli, des contacts dans le pays (si pas le monde) entier pour vous étendre. Vous pouvez citer et mobiliser une pléthore de partenaires avec lesquels vous aller développer un produit de renommé mondiale.

La réalité : Toutes ces cartes de visites glanées lors du dernier salon « Entreprendre & blablabla » vous ont fait prendre conscience que vous êtes au moins 10 sur le même créneau. Vous devez garder un œil sur toute cette concurrence inquiétante.

………

 

« On est une team de 10 collaborateurs »

Ce que les gens doivent penser: Votre société est constituée d’un noyau dur de 10 travailleurs, auxquels il faut ajouter les consultants, les ouvriers, le personnel détaché, les commerciaux, les développeurs russes et indiens, les avocats luxembourgeois… Bref tout un « écosystème » au service d’un monde meilleur.

La réalité : Alors… si on recompte bien : il y a le fondateur, le co fondateur, le cousin développeur qui dépanne, le futur associé qui termine son année sabbatique en Bolivie, le commercial payé à la com’ (encore à définir) et le stagiaire. Ça fait 6, mais on arrondit à 10.

 

………

 

« Lean Startup »

Ce que les gens doivent penser : Vous saviez que vous alliez droit dans le mur, mais vous l’avez fait consciemment afin de montrer au monde que vous êtes constamment dans l’innovation et que vous n’avez pas peur d’essayer et de vous relever deux fois plus fort !

La réalité : Méthode d’apprentissage qui justifie le fait d’être totalement à côté de la plaque

 

………

 

« On est dans une phase très importante d’investissement en termes de traction et de conversion, on se concentre sur la partie acquisition. Les indicateurs sont bons, mais il y a un léger décalage de cashflow »

 

Ce que les gens doivent penser : C’est le moment, c’est l’instant. Encore 2-3 réglages et vous allez passer de Raymond & Josiane Sprl à Marcolini (variantes : EVS, Thomas & Piron, Glaverbel, Slovay…)

 La réalité : Vous perdez de l’argent

 

 

 

  1. Vos clients

 

Mes « Early Adopters »

Ce que les gens doivent penser : Technophiles, gourmets, curieux, investisseurs, ce sont les gens passionnés par ce que vous faites et sont toujours prêts à essayer vos produits pour mieux vous conseiller après dans l’amélioration de votre produit?

La réalité : Ce sont vos amis et votre famille que vous sollicitez pour la (1e, 2e, 10e, 100e – biffez les mentions inutiles) fois afin de tester votre produit ou service révolutionnaire.

 ………

 

J’ai un bon « Repeat business »

Ce que les gens doivent penser : Vous avez su fidéliser vos clients grâce à la qualité de votre produit et votre service client au top ! Du coup, votre base de clients fidèles et réguliers est importante et ceux-ci reviennent régulièrement vers vous.

La réalité : Votre système de commande en ligne est tellement mal fichu que vos clients commandent 5 fois la même chose d’un coup !

 

………

 

« On est dans une phase d’acquisition de Leads » 

Ce que les gens doivent penser : Les gens se bousculent vers vous pour découvrir LE nouveau produit que tout le monde DOIT avoir.

La réalité : Vous avez distribué des coupons « gratuits »

 

 

  1. Votre réputation

 

Je génère de la « Traction positive »

 

Ce que les gens doivent penser : Vous avez réussi à susciter l’intérêt du grand public, faisant sortir la réputation de votre société hors de votre cercle d’amis. Les gens parlent désormais de vous !

La réalité : Tiens, vous avez deux nouveaux inscrits cette semaine à votre newsletter dont vous ignorez l’existence.

 

………

 

« Que disent les Feedbacks ? »

Ce que les gens doivent penser : Votre chargé de communication, votre Community Manager, votre chef de produit et le stagiaire vous ont préparé un rapport des retours du public sur la notoriété de votre entreprise et de ses produits. Vous avez tout en main pour améliorer votre prochain produit.

 

La réalité : Que disent les rapports automatiques envoyés par Facebook et Google sur le passage de cousin Jeannot sur votre site ? Rapports que de toute façon vous n’avez pas le temps de lire…

 

………

 

« Reach Facebook »

Ce que les gens doivent penser : Vous avez su utilisé au mieux les possibilités offertes par le géant de la Silicon Valley pour vous ouvrir sur le monde.

La réalité : L’instrument qui permet à Facebook de cliquer sur le bouton « boost » et de vous faire dépenser le peu de budget marketing que vous n’avez pas à son profit. Mais au moins votre capital confiance d’entrepreneur 2.0. est revigorée. C’est finalement cela que vous achetez.

 ————

 

« On a une grosse communauté » 

Ce que les gens doivent penser : Votre notoriété fait de vous un acteur important du web qui vous permet de faire la pluie et le beau temps dans votre secteur.

La réalité : Que vous ayez 10 ou 1000 « followers » et « likers » vous savez bien qu’ils sont constitués à 50% d’amis, de membres de la famille ou de personnes vous demandant de les « follower » ou « liker » en échange.

 

………

 

« On peut faire du Buzz avec un tel projet »

Ce que les gens doivent penser : Si vous n’êtes toujours pas connu, c’est seulement parce que vous vous réservez la bonne idée au bon moment.

La réalité : Vous sentez que vous avez un truc sympa à présenter, mais il vous manque ce petit truc qui va vous faire vraiment connaître… tiens comme 95% de votre concurrence.

 

………

 

« Ce mois-ci on a connu une augmentation de 400% du nombre de visiteurs » 

Ce que les gens doivent penser : Votre société est si innovante, que les gens se bousculent sur votre site web et vos canaux d’informations. +250% le mois dernier, +350% ce mois-ci, la croissance de votre renommée est exponentielle.

La réalité : + 250%, vous êtes passé de 5 à 25 visiteurs en 1 mois sur votre page Facebook. Félicitation ! Et merci à maman et cousin Jeannot pour leur visite quotidienne…

 

 Vos finances

 

« On est en train de boucler notre levée de fonds » 

Séance d’infos aux investisseurs potentiels

Ce que les gens doivent penser : Les rapports aux investisseurs sont prêts, le château est réservé et la troupe de magiciens-danseurs ouvrira le bal. La grande soirée de levée de fonds est pour bientôt et tout le gratin d’investisseurs ne manquera pour rien au monde l’opportunité de mettre plein d’argent dans votre société.

La réalité : Par chance, vous avez glané le mail du stagiaire de « Fin Tech Invest » lors d’une papote sur le quai de la gare de Ciney. Ça ne coûte rien d’essayer…

………

 

« On commence à bien vivre de notre activité »

Ce que les gens doivent penser : Votre arrivée dans le club des millionnaires, ce n’est plus qu’une question de mois. L’hiver prochain, vous passerez de La Plagne à Davos.

La réalité : Le mois dernier chacun s’est versé 200€ de frais.

 

 ………

« Subvention »

 Ce que les gens doivent penser : Votre capacité à croître vous permet de développer des programmes d’aides et de formation à la création d’entreprises dans les pays défavorisés.

La réalité : Il s’agit de 80% de votre Chiffre d’Affaire

 

………

« Je revends ma startup »

 Ce que les gens pensent : Vous avez fait germer une pousse qui va devenir un acteur incontournable très bientôt. Pour cela vous l’avez vendue à une société qui dispose des fonds et du réseau pour faire porter votre entreprise au top.

La réalité : Vous êtes embauchés chez le concurrent et vous amenez votre fichier techno avec vous.

 

………


« Je monte ma startup » 

Ce que les gens pensent : Tiens un nouveau Mark Zuckerberg ?

La réalité : Vous n’avez pas de travail, une chouette idée mais vous ne savez pas par où commencer…

 

Photos : Dennis Skley, Robert Scoble, Adam Tuttle, evanrudemi, Russland dolls via FLickR

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *